L

  • LOF
    C’est la moitié du navire au vent (recevant le vent). 

    Virer « lof pour lof »:

    C’est une expression de la marine ancienne, celle des vaisseaux à voiles carrées, où il était difficile de ramener la proue du navire pour virer face au vent: aussi le virement de bord était fait en passant par l’allure du vent arrière, on virait de bord « lof pour lof », ce qui revient à faire un empannage. Dans la plupart des cas c’est une expression qui désignait le fait qu’un navire ou un flotte changent complètement d’amure, c’est-à-dire de côté de vent, tout en gardant le même largue. Avec les navires du XVIIème et XVIIIème siècle cette manœuvre délicate prenait plusieurs dizaines de minutes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s